Carrefour se lance dans le flashcode mais … fail!

L’un des derniers outils à la mode en matière de marketing interactif est le flashcode.

En quelques mots, le flashcode est un petit pictogramme façon code-barre que l’on insère sur une publicité papier et qui permet, pour peu que l’on soit équipé d’un smartphone et de l’application gratuite, d’accéder à plus d’informations sur l’article ou le produit.

Dans son dernier tract, Carrefour a décidé d’intégrer les flashcodes aux descriptifs de ses produits multimedia.

Chez Connections nous nous somme empressés de tester le procédé pour un résultat plus que mitigé que l’on pourrait presque qualifié, s’il l’on utilise le vocabulaire cher aux utilisateurs de Twitter, de FAIL!

Voici donc le #fail en images :

La pub contenant le Flashcode :

L’application iPhone « Lecteur de Code » :

Et enfin le Résultat :

Comme quoi : innover c’est bien mais il vaut mieux être sur de son coup!

Le cadeau d’affaire écolo : démarche citoyenne ou démagogie?

Si comme moi, vous écumez régulièrement les salons professionnels, vous avez pu assister depuis au moins 2 ans à la prolifération des cadeaux d’affaire “écolo”.

Alors que le marché était encore récemment trusté par les stylos, porte cartes de visite, portefeuilles, objets anti stress, la tendance actuelle est d’offrir aux visiteurs des salons des objets résolument “développement durable”.

En visite sur plusieurs salons en septembre, voici quelques exemples de ce que vos interlocuteurs risquent de vous proposer.

La Calculatrice à eau :

P1040996

Il va sans dire que ce cadeau est anecdotique, nos petites calculettes ne consommant que très peu de piles, difficile de voir l’utilité de ce produit.

La Radio Dynamo Solaire

P1040993

Là encore, inutile donc indispensable, à tous les coups cet objet hautement recommandable finira dans votre cave.

L’agrafeuse sans agrafes :

P1040997

Cet objet est un peu plus utile non pas pour nous bureaucrates du quotidien mais plutôt pour les associations telles Elise officiant dans la récupération de papiers et donc les membres n’auront plus à s’abimer les doigts surs ces maudites agrafes.

La Lampe Dynamo:

P1040994

Un mystère, récupéré sur un salon destiné aux entreprises: quelle utilité peut bien avoir ce genre d’objets dans un bureau si ce n’est l’exploration des fonds de tiroir.

Derrière ces moqueries gentillettes, remarquez au passage que j’ai grossièrement dissimulé les logos des entreprises m’ayant offert ces merveilles, se cache une grande question.

Pourquoi les entreprises font elles cela?

La 1ère réponse évidente est de se donner bonne conscience! Le développement durable est à la mode alors suivons le train en marche en offrant tout ce qui se classera dans cette catégorie à nos clients.

La 2ème réponse possible est: nous donner bonne conscience. Je pense que certains employés de bureaux frimeurs ne manqueront pas d’exhiber ces précieuses trouvailles à la vue de tous en argumentant sur le fait que “eux” font une démarche active pour la nature!

La 3ème explication : pour l’image: une entreprise se voulant écologiquement responsable se doit de le montrer et ce même dans les petits présents faits à ses clients.

Mais ces objets sont-ils si “développement durable” que cela ?

Ok ils sont pour la plupart basés sur l’économie d’énergie. Cet argument peut paraitre ridicule car concernant des objets du quotidien qui par nature ne consomment que peu d’énergies.

Ensuite sur les notices, aucune précision n’est donnée sur les matériaux utilisés. Il est fort à parier que le plastique utilisé ne provient pas du recyclage!

Enfin, bien souvent ces gadgets proviennent de Chine, avec tous les process de fabrication que cela peut impliquer : main d’œuvre à bas prix, peu de contrôle qualité…

Tout cela fait qu’au final, ces petits présents sont non seulement peu utiles et peu écolos mais surtout absolument anti-développement durable!

Donc messieurs les entrepreneurs, avant de surfer sur cette mode, attendez peut-être la prochaine vague

Tumblr: le blog à la portée de tous!

tumblr

Le blog, même s’il est aujourd’hui entré au panthéon des outils d’information Web 2.0 les plus communément utilisés n’est pas ce que l’on pourrait qualifier d’occupation tout public.

Je m’explique, tenir un blog digne de ce nom, et j’exclue volontairement les skyblogs adolescents constitués  à 99,99% d’images agrémentées du simple message “lache tes coms”, n’est pas si simple

Les freins à  la création d’un blog sont souvent les mêmes:

– tenir un blog prend du temps (le mien n’est d’ailleurs pas un modèle de fraicheur car trop peu souvent alimenté)

– tenir un blog nécessite d’avoir quelque-chose à raconter

– pour créer un blog, il faut savoir écrire.

Pourtant, nous avons tous des infos et des points de vue à partager (c’est d’ailleurs la base du Web 2.0 ce partage) et il est donc dommage que certains internautes se privent volontairement de cet outil de transmission de savoir, ne se sentant pas capable d’exprimer leurs idées à l’écrit!

Ce constat a certainement été le point de départ de la création de Tumblr.

Le concept de ce site que j’ai découvert récemment, est de permettre le partage d’informations sous la forme d’un blog simple concis et accessible à tous.

Une fois inscrit sur le site, l’interface est des plus conviviale: un “dashboard” reprenant les infos parues sur les blogs que l’internaute à souhaité suivre, et surtout une barre d’outil proposant de poster un texte (court éventuellement), un lien, une photo, une vidéo, une citation, un fichier audio et ceci en quelques clics.

Plus besoin d’étaler sa prose sur des dizaines de lignes, un simple copier-coller du lien vers la page ou le fichier que l’on souhaite mettre en avant, un commentaire et le tour est joué!

Simplissime, tumblr devrait permettre aux internautes encore réfractaires de tenir un blog mettant en avant leurs centres d’intérêts, leurs avis et leurs coups de coeurs sans perte de temps sans forcément être détenteur d’une licence de journalisme!

Evidemment comme tout blog,même minimaliste, qui se respecte, toutes les options de personnalisation possibles et imaginables sont possibles avec, point positif, des thèmes prédéfinis assez jolis et répondant bien aux besoins des internautes en fonction de l’orientation qu’ils souhaitent donner à leur page Tumblr (photos, video, textes, citations …).

Le site inclut également une dimension “site communautaire” (à la Twitter ou Facebook) permettant de suivre le flux d’information d’autres “tumblriens” et ainsi de créer son réseau de bloggers!

Comble de la branchitude, pour peu que l’on possède un compte Twitter, tout billet posté générera un automatiquement un tweet, créant ainsi du trafic!

Comme on le dit : “tous les avis sont bons à prendre”, alors qu’attendez vous encore pour blogger?

Direction : Tumblr alors!

Quelques outils pour mieux Twitter : Episode 2 : partager …

Après une petite pause, la suite de mes investigations sur ce nouveau medium qu’est Twitter !

Comme expliqué précédemment: la raison d’être de Twitter est de faire court voir très court et uniquement de manière textuelle!

A priori vu comme ça les Facebook maniaques se disent: “c’est nul on peut pas poster de photos …”!

Objection votre honneur!

Qui dit texte, dit évidemment hypertexte!

Ainsi il existe une multitude d’outils permettant de partages images, musiques, liens en contournant les limitations techniques (volontaires) du site communautaire!

Premier problème: les internautes modernes tirent bien souvent leurs infos du web 2.0.

Pour caricaturer, on peut dire que le blog est LA source d’info privilégiée. L’inconvénient est que l’adresse d’un article de blog dépasse bien souvent les 60 caractères! Pour résoudre cet épineux souci, plusieurs sites proposent aujourd’hui des fonctions de réduction des URL. Le plus connu : tinyurl génère aléatoirement ou pas des adresses courtes copiées instantanément dans le presse papier de votre OS préféré! Un petit pomme V ou ctrl V dans votre tweet et le tour est joué!

Autre solution plus “twitterienne”:  tweetmeit : ici même fonction de base: l’URL courte mais avec en plus la possibilité de poster directement le lien sur Twitter mais également d’afficher les statistiques de clics.

Deuxième problème: le partage de média.

Un petit tour sur google et une frappe appropriée permet de découvrir plusieurs site, permettant d’héberger vidéos, photos … et de les poster dans Twitter par le biais d’URLs courtes (shorter is better)!

Twitpic vous offre la possibilité d’uploader vos photos et de twitter instantanément le lien! Pratique il génère en plus une sorte de page Twitter photographique permettant aux autres internautes de commenter … Depuis peu ‘l’ajout de tags améliore même le référencement de vos photographies!

Vous êtes fan de musique et souhaitez faire connaître vos morceaux préférés à votre communauté! Twistenfm est la solution. Après vous être identifiés avec vos logins et password Twitter, une petite recherche dans la très large banque de donnée, 1 clic et voilà un lien vers le dit morceau en streaming accompagné d’une petite phrase personnalisable à souhait, et tout cela directement publié depuis le site vers votre profil Twitter!

Mais le partage ce n’est pas seulement de l’image ou de la musique! Un document PDF, word, une vidéo intéressante à poster sur Twitter: la solution : Twitdoc ! Même principe simple que précédemment mais une compatibilité des fromats bien plus large que celle offerte par Twtipic et consorts!

Troisième Problème: mais qui sont tous ces gens?

Partager sur Twitter implique de se créer la communauté la plus étendue possible! Souci: arrivé un moment, vous suivez n’importe qui! Un petit tour sur mycleenr vous permettra de faire le grand ménage et de supprimer les profils peu actifs voire inactifs et ainsi de clarifier la lisibilité des infos sur votre homepage!

La suite de mes investigations dans un prochain billet, et ne vous inquiétez pas, ma connaissance de Twitter évolue bien plus vite que le nombre de billets sur ce blog!

Mots clés Technorati : , , , , , ,

Quelques outils pour mieux Twitter : Episode 1 : personnaliser son profil

Utilisateur assidu de Twitter depuis une petite semaine, voici une sélection d’outils, découverts en visitant les profiles d’autres internautes, qui rendent de grands services.

Le concept de Twitter : le dépouillement total;  ce n’est pas pour autant qu’il est interdit de personnaliser son profil, en modifiant l’image de fonds.

Twitpaper : vous propose une large gamme de layouts gratuits et vous accompagne dans la personnalisation du design de votre profil.

Envie de personnalisation totale : Freetwitterdesigner vous permet d’ajouter images, textes sur un template choisi !

Pour les plus paresseux (j’en fais partie) trouvant pénible le process : upload de l’image, choix des couleurs etc : Twitterbackgrounds vous offre la possibilité de modifier quand vous le voulez l’aspect de votre profil simplement en choisissant dans sa large bibliothèque le layout qui vous plait le plus et en saisissant vos login et password Twitter.

D’autres solutions existent bien évidemment, mais pour cela une seule méthode: chercher sur votre moteur de recherche préféré !!!

Bon Twitt