Le bon communicant 2.0

Depuis que la notion de communication est apparue dans notre civilisation, une clivage est apparu entre ceux que l’on appelle les bons communicants et les autres.

A l’heure du tout numérique et du tout communication que peut donc bien être un bon communicant 2.0?

A la base le bon communicant est marqué par un certain charisme.

Un homme charismatique n’est pas forcément un bon communicant (observez nos politiques et vous le comprendrez très vite) mais un bon communicants se doit de développer son charisme.

Mais que peut donc bien être le charisme 2.0?

Être un bon communicant sur Internet c’est évidemment faire en sorte d’être vu mais surtout bien vu!

La 1ère marche de cette ascension semble évidemment être la mise en ligne d’un site ou d’un blog. Une évidence qui n’assurera pas forcément à votre entreprise la visibilité et la notoriété qu’elle mérite.

Une seule solution : le référencement. Sans rentrer dans des détails technique qui rendraient vite cet article ennuyeux, le référencement c’est juste faire en sorte que votre site apparaisse dans les premières pages de votre moteur de recherche favori!

Pour cela, il faut le mettre à jour, générer du contenu, le renouveler sans cesse. Un bon référencement c’est avant tout une démarche de séduction constante! Evidemment certains pourront vous aider mais ces professionnels ne pourront rien pour vous si votre site ne dispose pas de contenu!

La phase suivante c’est le réseautage (néologisme consistant à partir à la conquête des réseaux sociaux)!

Si vous voulez que l’on vous trouve, faits en sorte d’être présent.

Facebook, Twitter, Viadeo, Linkedin et consorts sont vos amis.

N’hésitez pas à poster, microbloguer, informer vos « amis » ou « followers » de toute nouveauté intervenant dans votre vie professionnelle ou dans celle de votre entreprise!

Ainsi, et pour peu que les information partagées soient intéressantes et pertinentes, vous verrez votre communauté s’agrandir!

Un nouvel article sur votre blog doit absolument apparaître sur vos réseaux.

Ainsi vous créerez du trafic sur votre site et vous découvrirez l’équation vertueuse du web 2.0 : plus de visites sur votre site = quelques lignes gagnées sur Google!

En gros plus vous vous imposerez sur le web à ceux qui vous connaissent, plus ceux qui ne vous connaissent pas vous trouveront plus aisément.

Ces conseils ne sont évidemment pas la panacée universelle du bon communicant web 2.0 mais vous aideront certainement à développer votre présence sur la toile.

Alors qu’attendez vous pour réseauter?

Quelques outils pour mieux Twitter : Episode 4 : Sites en tous genres …

 

https://i0.wp.com/www.blogpersonalbranding.com/wp-content/uploads/2009/06/twitter-ff.png

N’étant toujours pas lassé de ce fantastique de communication et d’information Twitter, je vous propose aujourd’hui un petit récapitulatif de mes dernières trouvailles!

Indispensables ou inutiles, à vous d’en juger, mais comme dirait St Daumas: ces sites ont tous au moins le mérite d’exister!

TwitteRadar : un blog intéressant, sur l’actualité de la Twittosphère, les Twitterriens à suivre par centres d’intérêts …

Twitter Karma : outil convivial et très pratique pour gérer facilement ses followers et followings!

Richtweets : si 140 caractères ne vous suffisent pas, ce site vous permettra d’enrichir d’y remédier! Personnellement je trouve qu’il dénature le concept de Twitter mais bon, il en faut pour tous les gouts!

Twibies : site assez récent proposant quelques backgrounds et surtout des icones gratuites à insérer sur votre site,blog …

Twibbon : site permettant d’accompagner automatiquement votre avatar d’un message en soutien à une cause, un artiste ou juste pour le fun!

Remindr : un outil pratique pour générer des alertes sous forme de Tweets et ainsi transformer Twitter en véritable agenda!

Tweet My Wall : un site proposant plusieurs murs de Twitteriens! Un bon moyen de faire de la pub gratuite pour son blog! A découvrir absolument!

Sur ce bon Tweet!

Tumblr: le blog à la portée de tous!

tumblr

Le blog, même s’il est aujourd’hui entré au panthéon des outils d’information Web 2.0 les plus communément utilisés n’est pas ce que l’on pourrait qualifier d’occupation tout public.

Je m’explique, tenir un blog digne de ce nom, et j’exclue volontairement les skyblogs adolescents constitués  à 99,99% d’images agrémentées du simple message “lache tes coms”, n’est pas si simple

Les freins à  la création d’un blog sont souvent les mêmes:

– tenir un blog prend du temps (le mien n’est d’ailleurs pas un modèle de fraicheur car trop peu souvent alimenté)

– tenir un blog nécessite d’avoir quelque-chose à raconter

– pour créer un blog, il faut savoir écrire.

Pourtant, nous avons tous des infos et des points de vue à partager (c’est d’ailleurs la base du Web 2.0 ce partage) et il est donc dommage que certains internautes se privent volontairement de cet outil de transmission de savoir, ne se sentant pas capable d’exprimer leurs idées à l’écrit!

Ce constat a certainement été le point de départ de la création de Tumblr.

Le concept de ce site que j’ai découvert récemment, est de permettre le partage d’informations sous la forme d’un blog simple concis et accessible à tous.

Une fois inscrit sur le site, l’interface est des plus conviviale: un “dashboard” reprenant les infos parues sur les blogs que l’internaute à souhaité suivre, et surtout une barre d’outil proposant de poster un texte (court éventuellement), un lien, une photo, une vidéo, une citation, un fichier audio et ceci en quelques clics.

Plus besoin d’étaler sa prose sur des dizaines de lignes, un simple copier-coller du lien vers la page ou le fichier que l’on souhaite mettre en avant, un commentaire et le tour est joué!

Simplissime, tumblr devrait permettre aux internautes encore réfractaires de tenir un blog mettant en avant leurs centres d’intérêts, leurs avis et leurs coups de coeurs sans perte de temps sans forcément être détenteur d’une licence de journalisme!

Evidemment comme tout blog,même minimaliste, qui se respecte, toutes les options de personnalisation possibles et imaginables sont possibles avec, point positif, des thèmes prédéfinis assez jolis et répondant bien aux besoins des internautes en fonction de l’orientation qu’ils souhaitent donner à leur page Tumblr (photos, video, textes, citations …).

Le site inclut également une dimension “site communautaire” (à la Twitter ou Facebook) permettant de suivre le flux d’information d’autres “tumblriens” et ainsi de créer son réseau de bloggers!

Comble de la branchitude, pour peu que l’on possède un compte Twitter, tout billet posté générera un automatiquement un tweet, créant ainsi du trafic!

Comme on le dit : “tous les avis sont bons à prendre”, alors qu’attendez vous encore pour blogger?

Direction : Tumblr alors!

Quelques outils pour mieux Twitter : Episode 2 : partager …

Après une petite pause, la suite de mes investigations sur ce nouveau medium qu’est Twitter !

Comme expliqué précédemment: la raison d’être de Twitter est de faire court voir très court et uniquement de manière textuelle!

A priori vu comme ça les Facebook maniaques se disent: “c’est nul on peut pas poster de photos …”!

Objection votre honneur!

Qui dit texte, dit évidemment hypertexte!

Ainsi il existe une multitude d’outils permettant de partages images, musiques, liens en contournant les limitations techniques (volontaires) du site communautaire!

Premier problème: les internautes modernes tirent bien souvent leurs infos du web 2.0.

Pour caricaturer, on peut dire que le blog est LA source d’info privilégiée. L’inconvénient est que l’adresse d’un article de blog dépasse bien souvent les 60 caractères! Pour résoudre cet épineux souci, plusieurs sites proposent aujourd’hui des fonctions de réduction des URL. Le plus connu : tinyurl génère aléatoirement ou pas des adresses courtes copiées instantanément dans le presse papier de votre OS préféré! Un petit pomme V ou ctrl V dans votre tweet et le tour est joué!

Autre solution plus “twitterienne”:  tweetmeit : ici même fonction de base: l’URL courte mais avec en plus la possibilité de poster directement le lien sur Twitter mais également d’afficher les statistiques de clics.

Deuxième problème: le partage de média.

Un petit tour sur google et une frappe appropriée permet de découvrir plusieurs site, permettant d’héberger vidéos, photos … et de les poster dans Twitter par le biais d’URLs courtes (shorter is better)!

Twitpic vous offre la possibilité d’uploader vos photos et de twitter instantanément le lien! Pratique il génère en plus une sorte de page Twitter photographique permettant aux autres internautes de commenter … Depuis peu ‘l’ajout de tags améliore même le référencement de vos photographies!

Vous êtes fan de musique et souhaitez faire connaître vos morceaux préférés à votre communauté! Twistenfm est la solution. Après vous être identifiés avec vos logins et password Twitter, une petite recherche dans la très large banque de donnée, 1 clic et voilà un lien vers le dit morceau en streaming accompagné d’une petite phrase personnalisable à souhait, et tout cela directement publié depuis le site vers votre profil Twitter!

Mais le partage ce n’est pas seulement de l’image ou de la musique! Un document PDF, word, une vidéo intéressante à poster sur Twitter: la solution : Twitdoc ! Même principe simple que précédemment mais une compatibilité des fromats bien plus large que celle offerte par Twtipic et consorts!

Troisième Problème: mais qui sont tous ces gens?

Partager sur Twitter implique de se créer la communauté la plus étendue possible! Souci: arrivé un moment, vous suivez n’importe qui! Un petit tour sur mycleenr vous permettra de faire le grand ménage et de supprimer les profils peu actifs voire inactifs et ainsi de clarifier la lisibilité des infos sur votre homepage!

La suite de mes investigations dans un prochain billet, et ne vous inquiétez pas, ma connaissance de Twitter évolue bien plus vite que le nombre de billets sur ce blog!

Mots clés Technorati : , , , , , ,